GazaParis2

Paris - 10 janvier 2009 (Pierre Verdy / AFP)

A l'heure où les manifestations de masse qui crient aux "massacres à Gaza" et au "génocide des palestiniens" défilent dans le monde entier, il est temps de lire ces deux articles du Journaliste Ben-Dror Yemini publiés dans le Journal Maariv. J'ai trouvé pour vous leur traduction française:

GazaLilleLille - 28 décembre 2008 (Sipa)

D’abord Gaza, ensuite le monde entier

L’affrontement actuel dans la bande de Gaza ne se déroule pas entre le Hamas et Israël, mais entre al-Qaida, l’Iran et l’islam radical d’une part - et le monde libre d’autre part

Quelques-uns des pires détracteurs d’Israël ont écrit que pour chaque mort israélien, on compte une centaine de tués palestiniens. On dit qu’une demi-vérité est pire qu’un mensonge. Mais ici, ce n’est même pas une demi-vérité: c’est une tromperie. En effet, des mois et des années de tirs de roquettes sur une population civile n’est pas une question de décompte des pertes. C’est un harcèlement qu’aucun pays - ni la Syrie ni la Suède - n’aurait supporté. C’est une provocation qui exigeait une réaction sévère. Et s’il faut parler de décompte de pertes humaines, faisons donc le calcul global, en se bornant au décompte dans le monde arabe musulman.GazaParis

Paris - 28 décembre 2008 (AFP - Pierre Verdy)

Donc, depuis la naissance de l’Etat d’Israël, près de douze millions d’arabes et de musulmans ont été massacrés, la plupart par des arabes et des musulmans. « L’apport » d’Israël depuis sa création est de 60 000, chiffre qui englobe toutes les guerres ainsi que les deux Intifadas. Autrement dit, un demi pour cent... Suite ici

On sait qu'il n'y a pas eu massacre non plus à Jenin. Qui alors massacre les Palestiniens, les Arabes, les Musulmans?

Pour y voir plus clair, je vous recommande un long article, toujours de ce cher Ben-Dror Yemini de Maariv:

Et le monde se tait...

Des musulmans se font tuer dans le monde entier et la faute en est souvent attribuée à Israël. Mais le GazaOuestFrgénocide n'a rien à voir avec le sionisme : il n'y a pas de complot plus ignoble. Ainsi fonctionne l'escroquerie.

Nantes - 4 mars 2008

Les "faits"

Fait n° 1 : depuis la création de l'État d'Israël, un massacre sans pitié est perpétré contre les musulmans ou/et contre les Arabes.

Fait n° 2 : le conflit au Proche-Orient, entre Israël et les Arabes en général et les Palestiniens en particulier, tient une place centrale dans l'agenda mondial.

Mulhouse - 3 janvier 2009 (Sébastien Bozon AFP)

GazaMulhouse

Fait n° 3 : selon des sondages réalisés au sein de l'Union Européenne, Israël est en tête de liste des pays représentant un "danger pour la paix mondiale". Pas l'Iran. Pas la Corée du Nord. En Hollande, par exemple, 74% de la population est de cet avis. Le lien entre ces constatations crée une des plus belles escroqueries de notre temps : Israël est perçu comme l'unique responsable de toutes les crises, malheurs et misères de ce monde.

L'accusation se fait d'une façon élaborée. Il est en effet difficile d'accuser Israël du génocide perpétré au Soudan ou de la guerre civile en Algérie. Comment cela serait-il possible ? Pourtant, des dizaines de publications, articles, livres, revues et sites Internet sont consacrés à une seule cause : faire d'Israël un État qui commet sans arrêt des crimes de guerre. Suite ici

Le Hamas massacre ses propres frères palestiniens. Lors de son coup d'Etat en juin 2007 il a jeté le corps de ses "ennemis" de l'OLP depuis le toit d'immeubles. Plus de 600 palestiniens sont morts  dans les combats qui ont eu lieu entre les élections de janvier 2006 et le coup d'Etat islamique. Quelqu'un a alors parlé de massacres?

Je vous conseille de regarder cette vidéo pour avoir une idée de la façon dont le Hamas traite les habitants de Gaza qu'il est sensé servir:

GazabeirutDe façon plus générale, Daniel Pipes remarque que "Le conflit israélo-arabe est

Beyrouth - 2 mars 2008

souvent désigné comme le plus dangereux de tous, et pas uniquement par des extrémistes, de sorte qu'Israël est considéré comme le pays le plus belligérant du monde."

Voilà le décompte macabre qu'il a compilé:

En nombre de morts, le conflit israélo-arabe n'occupe que le 49e rang

Le fait qu'il soit par contre au premier rang dans les consciences ne fait que démontrer qu'il est essentiellement un conflit symbolique.

A creuser.